Water & Global Changes
Dans un contexte de meilleure préservation environnementale, de changement climatique, d?émer¬gence de nouveaux usages et d?évolutions démographiques, l'eau et les milieux aquatiques subiront, dans les prochaines décennies, des tensions croissantes nécessitant des révisions des politiques d'allocation et de gestion de la ressource. La définition de stratégies politiques visant un futur choisi gagne à s'appuyer sur des visions prospec¬tives conscientes des possibles contraintes et forçages susceptibles de provenir d'autres niveaux spatiaux ou temporels.

Il est commun√©ment admis que des r√©glementations nationales, europ√©enne ou √©manant d'autorit√©s de bassins transfrontaliers puissent contraindre des politiques plus locales. Il est plus difficile d'imaginer que des contraintes fortes puissent √©maner d'autres structures, ne serait-ce que parce qu'actuellement il n'en existe pas, hormis des engagements de principe purement indicatifs tels que les objectifs du Mill√©naire pour le d√©veloppement. Par ailleurs, les √©volutions de certaines strat√©gies nationales elles-m√™mes peuvent influencer, voire remettre en cause, des politiques bien √©tablies ailleurs. Ainsi, pour pr√©server leurs ressources et leurs milieux aquatiques, de nombreux pays europ√©ens riches en eau pr√©f√®rent limiter les pr√©l√®vements agricoles et combler les d√©ficits de production en important du ma√Įs des √Čtats-Unis ou du soja du Br√©sil. Ces esquives ne peuvent se g√©n√©raliser √† un nombre croissant de pays et, en tout √©tat de cause, elles ne peuvent la r√®gle au niveau mondial : on ne peut aller chercher hors de la plan√®te les suppl√©ments de productions agricoles, industrielles, √©nerg√©tiques requis par la croissance d'une population dont les besoins individuels pourraient √™tre accrus.

Pour identifier ces éventuelles pressions externes pouvant contraindre et limiter les choix de politiques européenne et nationales de gestion des eaux, quatre associations scientifiques françaises organisent un séminaire d'analyse de prospectives mondiales sur l'eau à l'horizon 2050. Cette manifestation publique est une composante centrale de la première étape d'un processus plus vaste visant à proposer des scénarios prospectifs de gestion des ressources en eau et des milieux aquatiques aux pouvoirs publics français, nationaux et locaux.

Pour identifier les contraintes plan√©taires risquant de peser, jusqu'en 2050, sur des politi¬¨ques europ√©ennes, nationales ou locales, le s√©minaire croisera des prospectives existantes li√©es √† l'eau avec des approches th√©matiques sectorielles (biodiversit√©, eau potable, agriculture, √©nergie). Il s'agira de mettre en lumi√®re les principales variables motrices, convergences, oppositions et compl√©mentarit√©s ressortant de ces prospectives qui permettront de b√Ętir quelques sc√©narios prospectifs trans-sectoriels, coh√©rents, r√©alistes, atteignables et contrast√©s, dressant un panorama des possibles enjeux et pressions pouvant contraindre des politiques r√©gionales et nationales jusqu'en 2050.

Il est prévu de présenter les conclusions du séminaire au Forum mondial de l'eau de mars 2012 à Marseille


Practical informations
Photos

Downloads