Send to a friend RSS Share on Twitter Share on Facebook
Nouveau Marémoteur
About the Group

Dans le prolongement du colloque "Energies Marines Renouvelables" EMR-2013 tenu à Brest en Oct. 2013, la Société Hydrotechnique de France (SHF) engage, avec le soutien du Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable, et de l'Energie (MEDDE), un Groupe de Travail (GT) de portée nationale intitulé "Nouveau Marémoteur", animé par Denis AELBRECHT (EDF)

Les travaux de ce groupe ont démarré au 2e semestre 2015.

Construire une nouvelle vision prospective du marémoteur, en particulier pour la France

Objectif : Livre Blanc " Marémoteur France "

Quelles conditions de succès / de faisabilité pour le développement de nouveaux projets marémoteurs en France ?

Durée : Sept. 2015 - Fin 2017

20 organisations participantes : Energéticiens ; ONG, consultants indépendants, Bureaux d'étude ; Organismes de recherche et Collectivités Territoriales

 Actuellement, cinq sites dans le monde où une production électrique issue d’un ouvrage marémoteur est effective, totalisant ainsi : une puissance installée globale de 517 MW et une production annuelle dépassant 1,1 TWh, soit un facteur de charge de 25% environ (≈ 2 100 h à pleine puissance). Une production cumulée de l’ordre de 32 TWh depuis l’ouverture de la première installation en France il y a plus de 50 ans. La Rance et Sihwa représentent de loin les deux ouvrages marémoteurs les plus importants au monde en termes de puissance et de production annuelle ou cumulée depuis leur inauguration. L'usine de la Rance (240 MW, France) représente une opportunité unique d'enseignements pour le futur Environnement malgré la nécessité d’étudier les possibilités de réduire l'impact environnemental pendant la construction et de maîtriser les interactions avec l'Environnement pendant l'exploitation : sédiments, faune marine...

Quel potentiel marémoteur réaliste ? Du potentiel théorique … au potentiel " pragmatique " en France :

La France dispose d'atouts indéniables, notamment du fait de son expérience industrielle unique … pour le moment et de sites techniquement favorables (marnage et configuration côtière)

Nouvelle technologie : la Marélienne ou Tidal Garden (le concept combine les technos du Marémoteur et de l'Hydrolien). Une technologie qui présente des atouts environnementaux, la possibilité de projets multi-usages (Plus d'info : F. Lempérière, Tech.Ingénieur, 2014 & D. Aelbrecht et al. Hydro'2015) et qui est adaptée aux sites à marnage modéré (3 à 5 m)

AMBITION : Aller vers des Projets "voulus" par le Territoire, et pas seulement des projets "acceptés" Ce qui impose de travailler en amont avec les acteurs du Territoire. Le travail en amont avec les acteurs territoriaux (Régions) doit permettre d'identifier les meilleures opportunités de projets multi-usages, offrant les meilleures synergies

L'analyse multi-critères du GT (cf. Livre Blanc) dégagera les sites présentant les meilleures conditions de réussite en matière de : environnement ; intégration territoriale ; solutions techniques optimisées et de viabilité économique
Télécharger :
- la synthèse du congrès EMR 2013
- la présentation des travaux du GT lors du colloque  Energie des marées de 2017




Practical informations
Downloads
Photos