Hydrogramme sur un plan incliné

Auteur : Jean-Michel Tanguy

L’objet principal de l’hydrologie quantitative est d’étudier la genèse et le propagation des écoulements sur les bassins versants soumis à des averses de pluie. Ces précipitations peuvent être à l’origine d’inondations importantes et produire des dégâts matériels, voire la perte de vies humaines.

L’importance de ces évènements est fonction de l’intensité et de la distribution spatiale de la pluie, mais également des caractéristiques des bassins versants: topographie, nature des sols, état de la végétation… En particulier, la capacité d’absorption des sols en eau est un facteur limitant du volume ruisselé.

Pour étudier ces processus, le recours à la modélisation est donc de première importance. Nous nous placerons ici dans le cas très schématique d’une surface imperméable, ce qui signifie qu’il n’y a aucune infiltration et que toute l’eau de pluie ruisselle et s’écoule vers l’exutoire du bassin versant.