COVID-19 et hygiénisation des boues : lourde facture pour les stations d’épuration

« Beaucoup de services vont donc devoir définir très rapidement un plan de transition pour garantir l’innocuité de leurs boues et sécuriser ainsi leurs débouchés. », indique Vincent Johanet, rédacteur en chef de l’eau, l’Industrie, les Nuisances. Avec des surcoûts allant de 300% pour le compostage, jusqu’à 1000% pour l’incinération des boues liquides précédemment épandues selon l’association Amorce.