Transition dès janvier 2021 vers une revue 100% digitale en open-access

Chers et fidèles lecteurs,

La baisse de popularité des revues papier, le faible nombre de personnes qui acceptent de souscrire un abonnement pour une culture scientifique large mais toutefois sans garantie de trouver des résultats dans le champ de recherche qui les concernent, un nombre de lecteurs qui n’excède guère le nombre d’abonnés, font que le Comité Éditorial de La Houille Blanche a décidé d’opérer une mutation.

La Houille Blanche abandonnera le format papier à partir de janvier 2021 et va passer en « open-access ». La vieille dame qui est née en 1902 va devenir une revue moderne dont les articles seront consultables en ligne, gratuitement, avec un lectorat qui devrait être multiplié par un facteur élevé.

La gestion en est confiée à l’un des plus grands éditeurs internationaux, Taylor & Francis. Nous garderons l’expression en deux langues, et un effort sera fait pour mieux équilibrer la proportion d’articles en français et en anglais.

Nous visons un nombre de téléchargement qui pourrait atteindre plusieurs centaines voire plus par article.

Nous attendons une visibilité par les chercheurs et par le monde scientifique sans commune mesure avec ce que la revue papier permettait.

Nous espérons que le lectorat s’ouvre du côté du monde des collectivités et des services techniques de l’État et des régions puisqu’il sera dégagé de la contrainte d’un abonnement.

Nous escomptons une ouverture vers le monde anglo-saxon, mais aussi vers les pays européens qui ne s’identifiaient pas à un journal où la majorité des articles étaient en français. La revue devrait attirer ainsi nombre d’auteurs anglophones, d’Europe, de Chine, qui vont dynamiser notre revue.

Dès que la revue sera en ligne nous vous communiquerons l’url de connexion. Vous pourrez ainsi continuer à lire La Houille Blanche depuis n’importe quel ordinateur et gratuitement.

Pour les thèmes traités, la revue restera positionnée à la fois sur la recherche scientifique et sur les progrès technologiques, ce qui a toujours fait sa spécificité.

L’open-access a un prix. Si d’un côté les chercheurs trouvent désormais un grand avantage à être lus et reconnus rapidement, sur un plan international, d’un autre côté il leur reviendra de verser à l’éditeur une somme fixée à 1 320 € par article déposé et accepté, avec une remise de 15 % pour les membres de la SHF. Cette pratique est nouvelle pour la SHF mais elle est largement développée depuis une dizaine d’années par les revues qui s’ouvrent largement à l’international et on constate qu’au fil du temps, elles ne manquent pas de propositions d’articles de qualité. La SHF apportera en 2020 une aide financière à une vingtaine d’articles par an, pour favoriser la transition de l’ancien au nouveau système. 

Taylor & Francis est fondé en 1852. Il édite à ce jour plus de 2500 revues et 110 000 livres. Plus de 118 000 articles sont publiés chaque année. Taylor & Francis considère que La Houille Blanche sera un maillon novateur dans ce tableau.

Le comité de rédaction de La Houille Blanche

Revue internationale, La Houille Blanche informe en profondeur ses lecteurs du développement et de l’évolution des sciences et des techniques de l’eau et de l’hydraulique.

Référencée par l’Institute for Scientific Information (I.S.I), par Scopus, par le CNRS…, La Houille Blanche, revue internationale de l’eau présente des articles scientifiques de haut niveau, sélectionnés par un comité de reviewers, et informe, en toute indépendance, des dernières avancées de la recherche et de ses applications dans le domaine de la mécanique des fluides, de l’aménagement des eaux et des questions d’environnement et de risques liés à l’eau.

L’ensemble des sujets traités concernent les universitaires, chercheurs, ingénieurs et agents des services techniques de l’Etat et de l’industrie intéressés par la théorie et les applications de l’hydraulique : industrie et transport, hydroélectricité, énergies renouvelables hydrauliques, travaux fluviaux et maritimes, hydrologie urbaine, ressources en eau et leur gestion, risques naturels liés à l’eau, inondations, étiages et sécheresses, glaciologie et nivologie, mécanique des fluides incompressibles …

Articles en français ou en anglais, résumés et mots-clés en français et en anglais.

La revue existe depuis 1902. Tous les articles publiés au XXème siècle sont en libre accès.