Since 1948, the French Hydrotechnical Society (SHF) has awarded each year the Grand Prix d’Hydrotechnique to a personality for his or her overall contribution to French hydrotechnology.

The Laureats

Denis Aelbrecht is currently an expert at the Hydraulic Engineering Center (CIH) of Electricité de France (EDF). His field of expertise covers issues related to the design of hydraulic structures for the production of energy in rivers (hydroelectric installations and dams), at sea (tidal installations and tidal turbine projects), to the hydraulic safety of structures (flooding and risk of flooding), and to the sediment management of installations. These skills are used in studies and operational projects, on existing structures or for new installations, in France and abroad. Denis is a member of the scientific and technical committee of the French Hydrotechnical Society, and as such has led or contributed to the organization of several national and international conferences on water-energy-environment issues. Since the end of 2015, under the aegis of the SHF, he has also been leading a national working group “New tidal turbine in France”, which aims to define the conditions for the feasibility of new tidal projects in France based on a new development model.

For all his work in the field of hydraulic engineering projects,

For his involvement in the scientific and academic world, in particular at the Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) and with French and European institutional partners,

For its effective action within the French Hydrotechnical Society and the Scientific and Technical Committee of the society, and the organization of several conferences and congresses.

For its work in the field of hydraulics and numerical methods: design, development and application of industrial modeling systems operational in hydrodynamics, hydraulics and hydrology, as well as in the study of flow networks. For his expertise at the national and European levels in these fields.

For his involvement in the Bureau of the Scientific and Technical Committee of the SHF and his participation in the organization of many conferences and congresses, including the SimHydro conference cycle.

Rémy Garçon, expert engineer at EDF-DTG, for :

  • his work in the field of hydrology, statistical hydrology and hydrometeorology, and water resources, and for his involvement in the scientific and industrial world in France and abroad
  • his effective action within the French Hydrotechnical Society and the Bureau of the Scientific and Technical Committee of the society, and his participation in the organization of numerous conferences and congresses.

Olivier Métais, docteur ingénieur de l’ENSHMG, Professeur des Universités à l’ENSE3 (Ecole nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement).
Lauréat du prix Jaffé de l’Institut de France en 2011, il est actuellement titulaire de la chaire d’excellence industrielle HYDRO’LIKE, dédiée aux machines hydrauliques, en partenariat avec ALSTOM.
Ses travaux de recherche ont principalement concerné les écoulements turbulents avec une dominante numérique, en particulier par le biais de la simulation des grandes échelles. Ses travaux ont contribué à mettre au point des modèles numériques permettant de comprendre et de mieux prédire les tourbillons tridimensionnels tout en tenant compte des effets des tourbillons secondaires et tertiaires sur les plus gros, et ont de nombreuses applications dans les domaines de l’énergie, de l’environnement et l’industrie aérospatiale.
Il est Président de la SHF depuis 2018.

Jean-Luc Bertrand-Krajewski (Ingénieur ENGEES, Docteur de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg) est professeur à l’INSA de Lyon, directeur de LGCIE-DEEP (Laboratoire de Génie Civil et d’Ingénierie Environnementale – Déchets Eau Environnement Pollution), chercheur en hydrologie urbaine. Ses travaux de recherche principaux concernent la métrologie et la modélisation des transferts d’eau et de polluants en hydrologie urbaine, le transport solide en réseaux d’assainissement, l’infiltration / exfiltration des réseaux, la gestion et le traitement des eaux pluviales et l’approche intégrée des eaux urbaines.
Fortement impliqué dans le monde scientifique, universitaire et associatif français et international, il a animé pendant plusieurs années la section Hydrologie urbaine de la SHF. Il est actuellement président du GRAIE.

Jean-Michel Hervouet est ingénieur chercheur senior au Laboratoire National Hydraulique et Environnement (LNHE) d’EDF, spécialisé en modélisation numérique et principal développeur du projet Plateforme Hydro-Environnementale (PHE), prolongement du projet Telemac dont il a assuré le pilotage opérationnel et le développement pendant 20 ans (c’est le père fondateur du système Telemac). Il a reçu une Habilitation à Diriger des Recherches en 2001, puis une qualification de professeur des universités en 2003 dans deux disciplines : Mécanique et Physique de l’Environnement.
Relecteur pour plusieurs journaux d’hydraulique, expert évaluateur de projets pour la CEE et le Canada, il est l’auteur de deux ouvrages et d’environ 150 publications (son H Index est d’environ 12, si l’on exclut les publications qu’il effectue en botanique à titre personnel … ).
A EDF R&D, Jean-Michel a eu un cursus d’expertise, dans lequel il a  créé avec constance et détermination un système hydroinformatique qui non seulement permet la réalisation d’un grand nombre d’études sensibles à EDF, mais est aussi devenu une référence mondiale, avec une phase de commercialisation de 1993 à 2009 (200 licences vendues) et aujourd’hui une distribution en « open source » qui connaît une expansion rapide auprès des grandes institutions, des universités et des bureaux d’études, avec déjà entre 3 et 4000 utilisateurs, ce qui le place parmi les tout premiers logiciels mondiaux dans le domaine de la mécanique des fluides en environnement.

Maryse François-Xausa a commencé en 1986 sa carrière au sein d’Alstom Hydro comme ingénieure hydraulicienne spécialiste des pompes-turbines. Elle occupe successivement les postes de responsable du service hydraulique, du service informatique et de la direction technique d’Alstom Power Hydro Grenoble. En 2000, elle prend la direction du nouveau centre de technologie turbines et prend ensuite la responsabilité de l’ingénierie turbines et alternateurs, ainsi que le volet R&D en 2004. Elle est actuellement vice-présidente Global R&D et Product Management pour Alstom Power hydro (ensemble des produits d’équipement d’une centrale). Elle est Diplômée de l’Ecole Polytechnique, de l’Ecole Nationale des Techniques Avancées, de l’Institut d’Administration des Entreprises de Paris, de l’Advanced Management course à l?INSEAD et d?un doctorat honoris causa de l?Ecole de Technologie Supérieure de l’Université du Québec. Par ailleurs, elle est membre du conseil d’administration de Tenerrdis (Vice-présidente), membre de l’association Hydro 21, membre du comité scientifique de l’IAHR (International Association of Hydraulic Engineering and Research) et membre du Steering Committee de Hydrovision.

Philippe Gourbesville a obtenu le prix :

– pour l’ensemble de ses travaux dans le domaine de l’hydrologie, de l’hydraulique des écoulements à surface libre, et le développement des systèmes hydroinformatiques : modélisation numérique, architecture des outils de simulation associés, développement de systèmes  de travail collaboratifs et d’environnements virtuels,

– pour son implication très forte dans le monde scientifique et universitaire en France et à l’étranger, notamment dans plusieurs programmes de recherche européens, et pour le rayonnement international qu’il a su donner aux travaux de R & D menés en France dans les domaines de la gestion de l’eau et de l’hydroinformatique,

– pour son action efficace au sein de la Société Hydrotechnique de France et du Comité Scientifique et Technique de la société, et l’organisation et l’animation de plusieurs colloques et congrès.

Pour l’ensemble de ses travaux dans le domaine de la mécanique des fluides, plus particulièrement de la cavitation, de l’hydrodynamique des machines hydrauliques et de leurs applications industrielles.
François Avellan est professeur à l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne) où il dirige le Laboratoire de machines hydrauliques (LMH) et enseigne les machines et systèmes hydrauliques. Ses principales contributions scientifiques concernent la cavitation, l’hydroacoustique … et l’analyse des performances d’une machine hydraulique dans le contexte de programmes de recherche européens (Eureka, Brite Euram) en partenariat avec les exploitants (EDF, Hydro Québec) et les constructeurs de machines hydrauliques (American Hydro, GEC Alsthom, GE Canada, Hydro Vevey, KSB, Sulzer, Toshiba, Voith). Il est coauteur d’un ouvrage sur la cavitation et a rédigé de nombreuses publications pour l’ASME, l’AIRH et la SHF. Il est responsable d’un groupe de travail de la CEI, supervise et suit de nombreuses thèses…
Directeur du Laboratoire de machines hydrauliques de l’EPFL
Docteur honoris causa Université polytechnique de Bucarest
Président de la section Machines et systèmes hydrauliques de l’AIRH

 

Lauréat du Grand Prix en 2009  pour l’ensemble de ses travaux dans le domaine de l’hydrologie et la ressource en eau, notamment dans les cas des phénomènes extrêmes, crues-inondations, étiages et sécheresses. Pour son implication dans le monde scientifique et universitaire ainsi qu’avec les partenaires institutionnels français et européens. Pour son action efficace au sein de la Société Hydrotechnique de France et du Comité Scientifique et Technique de la société, et l’organisation de plusieurs colloques et congrès. 

Si l’on devait résumer les 33 années de carrière de Patrick Tourasse, au sein de l’université de Grenoble, d’EDF-DTG puis de la Coordination de l’eau d’EDF, on devrait faire ressortir qu’il a touché à la plupart des disciplines qui composent le domaine des sciences de l’hydrologie : ingénierie de la mesure avec la mise en place de plusieurs réseaux, mise en place de bases de données, études hydrologiques de quantification de la ressource ou de pré-dimensionnement des ouvrages, modélisation hydrologique, programmation des outils de gestion et de calcul, opérateur de la surveillance opérationnelle, concepteur des organisations et manager de ces mêmes organisations.

Lauréat du Grand Prix en 2008 pour l’ensemble de ses travaux dans le domaine de la mécanique des fluides, notamment dans l’étude des micro-écoulements gazeux, pour son activité professionnelle, pour avoir su impulser la mise en place d’un réseau européen de laboratoires experts en microfluidique, pour sa contribution à l’Enseignement de la Mécanique des fluides.
Pour son action efficace au sein de la Société Hydrotechnique de France et du Bureau du Comité Scientifique et Technique de la société, et l’organisation des congrès de microfluidique.

Pour l’ensemble de ses travaux dans le domaine de l’hydrologie et de l’hydraulique souterraine, son action dans les programmes européens Pour son action efficace au sein de la Société Hydrotechnique de France et du Bureau du Comité Scientifique et Technique de la société.

Pour l’ensemble de ses travaux dans les domaines de la mécanique des fluides, notamment la simulation numérique, pour son activité professionnelle, son dévouement au service des Sociétés Savantes en Hydraulique, sa contribution à l’Enseignement de la Mécanique des fluides Pour son action efficace au sein de la Société Hydrotechnique de France et du Bureau du Comité Scientifique et Technique de la société

Pour ensemble de ses travaux, notamment dans le domaine des ressources et aménagement des eaux Pour son action au sein d’associations nationales et internationales, ses qualités reconnues d’ingénieur et de dirigeant largement reconnues. Pour son action efficace au sein de la Société Hydrotechnique de France et du Bureau du Comité Scientifique et Technique de la société.

Lauréat du Grand Prix en 2003, avec son équipe de CACG pour la mise au point d’une méthode de gestion technico-économique de l’eau d’irrigation particulièrement performante.

Pour l’ensemble de ses travaux dans les domaines de l’hydraulique des rivières, l’hydrodynamique des milieux poreux, l’évaluation des ressources en eau et des risques naturels et associés.Pour ses qualités d’ingénieur, de chercheur, d’animateur d’équipe et de formateur largement reconnues.

Pour l’ensemble de ses travaux dans le domaine de l’analyse expérimentale du fonctionnement de turbomachines Pour ses qualités d’ingénieur, de chercheur et de formateur largement reconnues.

Pour l’ensemble de ses travaux sur les écoulements diphasiques tant dans le domaine de l’expérimentation et de l’instrumentation que dans celui de la modélisation.Pour ses qualités d’ingénieur, de chercheur et de formateur largement reconnues.

Pour l’ensemble de ses travaux dans le domaine de l’hydrologie, notamment sur les thèmes des risques naturels, des géostatistiques, de l’analyse des données et des recherches hydrométéorologiques.Pour ses qualités d’ingénieur, de chercheur et de formateur largement reconnues.

Pour l’ensemble de ses travaux sur les pompes et stations de pompage (notamment cavitation et débit partiel)

Pour l’ensemble de ses travaux dans les domaines des machines tournantes et de l’hydrodynamique navale.

Pour l’ensemble de ses travaux dans les domaines des ressources et aménagement des eaux, notamment sur la conception des systèmes de réfrigération et surveillance hydrobiologique et radiologique des milieux proches des centrales

 Pour l’ensemble de ses travaux, notamment dans le domaine des ressources et aménagement des eaux.

Pour l’ensemble de ses travaux, notamment dans le domaine des applications industrielles de la mécanique des fluides.